Get Help

Call the Lung Health Line

1-888-344-5864

Our certified respiratory
educators are ready to take your questions
(M-F 8:30am-4:30pm)

L’asthme et les allergies

Plusieurs asthmatiques souffrent d’allergies qui aggravent leur asthme. Parfois, on appelle cela «allergie d’asthme» ou «asthme allergique». Si vous êtes asthmatiques et que vous souffrez d’allergies, il est important de :

  • Savoir à quoi vous êtes allergique.
  • Vous débarrasser des éléments auxquels vous êtes allergique ou de vous éloigner de ces éléments.
  • Prendre les médicaments contre l’asthme au besoin
  • Les médicaments contre les allergies peuvent soulager vos symptômes d’allergies, mais ils ne vous aideront probablement pas avec vos symptômes d’asthme.
  • Savoir quoi faire si votre asthme s’aggrave : suivez votre plan d’action contre l’asthme

 

LES SYMPTÔMES D’ALLERGIES

Les allergies peuvent provoquer plusieurs symptômes différents. Vous pouvez avoir un ou plusieurs de ces symptômes :

  • picotement des yeux et larmoiement
  • picotement du nez et écoulement nasal
  • picotement de la peau
  • eczéma – peau rugueuse et rouge
  • urticaire – petits gonflements sur la peau
  • cernes foncés sous les yeux ou autour des yeux
  • mal de tête qui revient constamment
  • essoufflement
  • respiration sifflante
  • toux
  • diarrhée
  • crampes d’estomac

 

À QUOI SUIS-JE ALLERGIQUE?

Chaque personne a ses propres allergènes. Elle peut être allergique à un ou à plusieurs éléments. Une personne peut être allergique aux chats et ne pas l’être au pollen. Une autre personne peut être vraiment très allergique au pollen et à la moisissure et ne pas l’être aux chats. Chaque personne est différente. Certains allergènes sont faciles à déterminer ̵ surtout si vous avez une réaction sévère à ces allergènes. D’autres allergènes sont plus difficiles à déterminer.

Consultez votre médecin pour savoir à quoi vous êtes allergique. Votre médecin peut vous recommander un allergologue (médecin spécialisé dans le domaine des allergies). L’allergologue vous posera plusieurs questions sur vos antécédents médicaux, votre milieu familial et votre environnement de travail : où vous habitez et travaillez, quelles substances vous manipulez, quel revêtement de plancher, quels animaux domestiques ou quelles plantes se trouvent dans votre maison, à quel moment vous remarquez que vos symptômes s’aggravent, etc. En plus, l’allergologue effectuera des interdermoréactions ou un test par scarification pour voir ce à quoi vous êtes allergique.

Les interdermoréactions ou le test par scarification

Ce test prend habituellement environ 20 minutes et est effectué dans le bureau de l’allergologue. L’allergologue placera des gouttelettes d’allergènes possibles (les éléments auxquels vous pouvez être allergique) sur la peau de votre bras ou de votre dos. L’allergologue peut tester plusieurs allergènes à la fois, vous pouvez donc vous retrouver avec des rangées de gouttelettes sur la peau. L’allergologue égratignera ou piquera votre peau sous chaque gouttelette d’allergène, afin qu’elle puisse pénétrer sous votre peau. L’allergologue surveillera de près pour évaluer comment votre peau réagit à chaque égratignure. Il peut y avoir de la rougeur et de l’inflammation à certains endroits. Selon la réaction de votre peau, l’allergologue pourra déterminer les éléments auxquels vous êtes allergique.

 

LA VOIE D’ACCÈS DES ALLERGÈNES

Les allergènes peuvent entrer dans votre corps de plusieurs façons :

Les allergènes ingérés – les choses que vous mangez ou avalez :

  • Aliments et boissons
  • Médicaments

Bien que plusieurs aliments puissent causer une réaction allergique, les aliments suivants causent la plupart des problèmes :

  • les arachides
  • les noix (ex. : noix, noix de cajou, amande, noisette, etc.)
  • les poissons et les crustacés
  • le lait
  • les œufs
  • le soja
  • le blé

Les allergènes inhalés – les éléments que vous respirez :

  • le pollen de l’herbe, des arbres et des plantes
  • la poussière et les acariens de la poussière
  • les squames animales (chiens, chats, souris, oiseaux, etc.)
  • les moisissures

 

LES EFFETS DES ALLERGÈNES

Toute personne peut avoir des allergies, même si elle n’est pas asthmatique. Mais les asthmatiques et les personnes allergiques auront une réaction au niveau des voies aériennes en plus des symptômes allergiques habituels (picotement des yeux, larmoiement, etc.).
Si vous êtes asthmatique, les allergènes peuvent rendre vos voies respiratoires rouges, enflées et remplies de mucosités collantes. Vos voies respiratoires peuvent réagir dès que vous inhalez l’allergène ainsi que plusieurs heures plus tard.

Réaction immédiate :

Vous pouvez éprouver immédiatement des symptômes allergiques tels qu’une respiration sifflante et l’essoufflement.
Vos voies respiratoires peuvent être hypersensibles et elles peuvent se contracter dès que vous respirez des allergènes.
Ces premiers symptômes peuvent habituellement être soulagés à l’aide d’un inhalateur de soulagement (habituellement une pompe bleue, par exemple, Ventolin©)

Réaction tardive :
  • Plusieurs heures après avoir respiré l’allergène, vous pouvez ressentir une deuxième vague de symptômes.
  • Ces symptômes sont causés par le gonflement graduel (inflammation) de vos voies respiratoires.
  • Étant donné qu’une certaine période s’écoule avant que la personne ressente ce genre de symptôme, il peut être difficile de déterminer ce qui a provoqué la réaction.
    L’utilisation régulière d’un médicament pour le contrôle de l’asthme (ex. : un corticostéroïde inhalé) aidera à prévenir cette réaction.

 

L’ASTHME ET L’ANAPHYLAXIE :

L’anaphylaxie est une réaction allergique pouvant causer la mort. Si une personne est atteinte d’asthme et d’anaphylaxie, quand elle a une réaction allergique, le risque augmente que la réaction soit plus sévère et dangereuse.
L’anaphylaxie peut impliquer plusieurs parties de votre corps, y compris :

  • la peau
  • le nez
  • la gorge
  • les poumons
  • l’estomac
  • le système circulatoire

Une réaction anaphylactique peut causer une sévère crise d’asthme et une baisse dangereuse de la pression sanguine. Si vous risquez d’être atteint d’anaphylaxie, assurez-vous d’avoir toujours sur vous vos injecteurs d’épinéphrine.

Les causes communes d’anaphylaxie incluent :

  • les aliments
  • les piqûres d’insectes
  • les médicaments

Les causes moins communes de l’anaphylaxie incluent :

  • le latex
  • les exercices
  • l’immunothérapie
  • les causes inconnues

Pour plus d’information au sujet de l’anaphylaxie, visitez le site Web d’Food Allergy Canada.

Si vous êtes asthmatique et que vous risquez d’être atteint d’anaphylaxie, il est important de faire ce qui suit :

  • Gardez votre asthme sous contrôle
  • Éloignez-vous de vos déclencheurs d’asthme et d’anaphylaxie
  • Portez toujours sur vous votre inhalateur d’urgence de soulagement de l’asthme (habituellement bleu)
  • Portez toujours sur vous votre injecteur d’épinéphrine

C’est aussi une bonne idée de vous joindre à un service d’information médicale d’urgence tel que MedicAlert afin de pouvoir être identifié comme une personne étant atteinte d’anaphylaxie et d’asthme.

 

LES TRAITEMENTS POUR LES ALLERGIES

La meilleure façon de traiter les symptômes allergiques est de les prévenir – éloignez-vous des éléments auxquels vous êtes allergique. Aucun traitement ne sera plus efficace qu’éviter simplement l’allergène. Bien que vous ne puissiez pas toujours éviter tous vos allergènes (ex. : pollen), essayez de le faire autant que possible.

Plusieurs options de traitement pour les allergies peuvent vous aider. Ils peuvent aider à réduire les symptômes allergiques typiques, mais ils n’aident généralement pas avec les symptômes asthmatiques.

Les traitements pour la rhinite allergique

Corticostéroïde nasal

  • sur ordonnance médicale
  • aérosol administré dans les voies nasales chaque jour
  • réduit l’inflammation dans votre nez

Antihistaminique

  • vendu sans ordonnance médicale (en vente libre)
  • contrebalance l’histamine produite par le corps et qui cause plusieurs symptômes
  • peut causer la somnolence

Décongestionnant

  • vendu sans ordonnance médicale (en vente libre)
  • peut éliminer la congestion nasale (sensation d’obstruction dans votre nez et votre bouche)
  • le décongestionnant peut ne pas fonctionner très bien, et l’aérosol administré dans les voies nasales peut causer l’aggravation de la congestion s’il est pris pendant plus de 3 ou 4 jours.
  • les personnes souffrant d’hypertension artérielle et de problèmes cardiaques ne devraient pas l’utiliser.

 

L’IMMUNOTHÉRAPIE

L’immunothérapie ne fonctionne pas pour tous les types d’allergies et elle peut prendre du temps avant de commencer à faire effet. Votre médecin ou allergologue peut vous dire s’il est d’avis que l’immunothérapie vous convient. On vous injectera un peu de l’allergène auquel vous êtes allergique afin que votre corps apprenne à lui être moins sensible. Plusieurs années peuvent être nécessaires pour compléter l’immunothérapie.


Nous travaillons à créer davantage de contenu en français sur notre site Web. Merci de votre patience tout au long de ce processus compte tenu de nos ressources limitées. Si vous désirez parler à l’un de nos éducateurs respiratoires certifiés, veuillez composer le numéro de la ligne d’information sur la santé pulmonaire au 1 888 344-5864.