Get Help

Call the Lung Health Information Line

1-888-344-5864

Our certified respiratory
educators are ready to take your questions
(M-F 8:30am-4:30pm)

L’asthme aggravé par le travail et l’asthme professionnel

L’asthme professionnel est l’affection pulmonaire professionnelle la plus commune. Deux enjeux possibles impliquent l’asthme au lieu de travail :

  1. Certaines personnes qui sont déjà atteintes d’asthme peuvent remarquer que leur condition est aggravée par une certaine exposition au lieu de travail. Cela s’appelle «l’asthme aggravé par le travail».
  2. Certaines personnes peuvent développer de l’asthme en raison d’une certaine exposition au lieu de travail. C’est ce qui s’appelle «l’asthme professionnel».

 

L’ASTHME AGGRAVÉ PAR LE TRAVAIL

Si vous êtes un des 2,5 millions de Canadiens atteints d’asthme, vous devez être au courant de la qualité de l’air dans votre lieu de travail; c’est tout aussi important pour votre santé que l’est votre milieu de vie. Il est important de déterminer quels sont vos déclencheurs d’asthme et de prendre des mesures pour réduire ou éliminer l’exposition à ces déclencheurs. Bien qu’il ne soit souvent pas possible de vous débarrasser de tous vos déclencheurs d’asthme, plus vous pouvez le faire, mieux ce sera pour vous.

 

L’ASTHME PROFESSIONNEL

Certaines personnes peuvent être atteintes d’asthme pour la première fois par l’exposition dans leur lieu de travail. Quand la cause de l’asthme se trouve au lieu de travail, il s’agit de «l’asthme professionnel». L’asthme professionnel est l’affection pulmonaire professionnelle la plus commune au Canada. Il y a plus de 300 produits chimiques dans le lieu de travail qui sont reconnus comme étant une cause d’asthme professionnel. Cela inclut toutes sortes de choses allant de la poussière de bois dans les scieries aux vapeurs chimiques dans l’industrie des plastiques.

Si vous êtes atteint d’asthme professionnel, il n’est habituellement pas nécessaire d’abandonner votre emploi afin d’améliorer votre santé. Après avoir discuté avec votre médecin, passez à l’action pour éviter vos déclencheurs d’asthme.

Travaillez avec votre employeur pour trouver des solutions qui aideront à contrôler votre asthme. Cela peut impliquer le déplacement à un endroit différent au sein de votre lieu de travail ou l’amélioration de la ventilation.

Les domaines professionnels associés à un risque plus élevé du développement de l’asthme incluent :

  • la peinture des voitures (les isocyanates)
  • les plastiques (les isocyanates)
  • la manipulation des animaux et l’agriculture (les allergènes des animaux)
  • la cuisson (la poussière de farine)
  • les vétérinaires, la recherche zootechnique
  • les travailleurs dans les scieries (la poussière du bois)
  • les personnes qui travaillent avec les appareils électroniques (le flux)
  • les utilisateurs de détergents (les enzymes)
  • les professionnels des soins de santé (le latex, les médicaments, le formaldéhyde, le glutaraldéhyde)
  • les transformateurs de fruits de mer (les fruits de mer)
  • les concierges, les nettoyeurs (les produits de nettoyage)
  • les travailleurs du textile (les colorants)
  • les ouvriers au brasage tendre, les affineurs (les métaux)
  • les coiffeurs (le persulfate)

 

Comment savoir si vous êtes atteint d’asthme professionnel?

Vous pouvez soupçonner que votre travail cause possiblement vos symptômes d’asthme si :

  • Vos symptômes d’asthme (essoufflement, toux, serrement de poitrine, respiration sifflante) diminuent ou disparaissent après avoir quitté le lieu de travail pendant une période de temps, telle qu’une fin de semaine ou en vacances
  • Vous commencez à éprouver des symptômes d’asthme après quelques minutes ou deux heures après être retourné au travail
  • Vos symptômes d’asthme s’aggravent au cours de la semaine de travail

 

Ce que vous pouvez faire

Qu’il s’agisse de «l’asthme aggravé par le travail» ou «l’asthme professionnel», il est important de parvenir à le contrôler dès que possible. Le contrôle de l’asthme implique la réduction ou l’élimination de votre exposition au déclencheur, et vous aurez aussi peut-être besoin de médicaments réguliers contre l’asthme. À part cette étape, le traitement de l’asthme professionnel est le même que le traitement de tout asthme tel qu’il est indiqué dans la section Comment maîtriser votre asthme. Tout comme quiconque est asthmatique, il est important d’obtenir un plan d’action contre l’asthme de votre médecin pour vous aider à mieux contrôler votre asthme et à réduire les risques d’une crise d’asthme. Suivez les étapes suivantes :

    • Là où le service est disponible, exprimez vos inquiétudes concernant l’asthme à votre représentant du comité de santé et de sécurité au travail
    • Communiquez avec l’un des Centres de santé des travailleurs (ses) de l’Ontario énumérés ici pour obtenir des conseils : www.ohcow.on.ca/clinics/index.html
    • Visitez votre médecin de famille, qui peut vous demander de passer des examens respiratoires destinés aux asthmatiques (appelés spirométrie) qui mesurent votre fonction respiratoire.

Bien que les Directives de la Société canadienne de thoracologie pour l’asthme professionnel de 1998 soient conçues pour les professionnels de la santé, vous pouvez trouver utile de les lire.

Les Centres de santé des travailleurs (ses) de l’Ontario, est une agence gouvernementale qui offre des renseignements sur l’asthme professionnel :


Nous travaillons à créer davantage de contenu en français sur notre site Web. Merci de votre patience tout au long de ce processus compte tenu de nos ressources limitées. Si vous désirez parler à l’un de nos éducateurs respiratoires certifiés, veuillez composer le numéro de la ligne d’information sur la santé pulmonaire au 1 888 344-5864.