Get Help

Call the Lung Health Information Line

1-888-344-LUNG (5864)

Our certified respiratory
educators are ready to take your questions
(M-F 8:30am-4:30pm)

Questions et réponses à l’intention des enseignants

L’asthme est une maladie pulmonaire chronique qui affecte les voies respiratoires. Il touche un enfant sur cinq en Ontario. Sans une prise en charge et un accès aux médicaments adéquats, l’asthme peut être mortel.

1.     Comment puis-je savoir quels élèves sont asthmatiques?

Repérez les élèves asthmatiques. Gardez une copie du « Plan de prise en charge de l’asthme de l’élève » qui est un formulaire que l’un des parents ou le tuteur doit remplir. Ce plan vous aidera à prendre en charge l’asthme de l’élève.

2.     Quels sont les médicaments utilisés pour la prise en charge de l’asthme?

Habituellement, il y a deux catégories de médicaments : l’inhalateur de soulagement ou de secours et l’inhalateur de prévention.

  • L’inhalateur de soulagement ou de secours est généralement bleu et apporte un soulagement rapide des symptômes d’asthme. Les élèves doivent avoir facilement accès à leur inhalateur de soulagement en cas de besoin.
  • Les effets secondaires de l’inhalateur de soulagement sont les tremblements et un pouls rapide ou irrégulier.
  • L’aérosol-doseur, appelé également « pompe », est probablement l’inhalateur le plus prescrit chez les enfants et les adolescents, avec ou sans tube d’espacement (chambre d’inhalation munie d’une valve). On recommande d’utiliser la pompe (aérosol-doseur) munie du tube d’espacement.
  • Le TurbuhalerMD et le DiskusMD sont d’autres types d’inhalateurs.

  • L’inhalateur de prévention se prend régulièrement tous les jours en général pour maîtriser l’asthme et réduire l’enflure des parois intérieures des voies respiratoires.
  • D’habitude, il se prend le matin et le soir pour ne pas avoir à l’apporter à l’école (à moins que l’élève ne participe à une activité où il doit découcher).

Les élèves doivent être informés du fait que les inhalateurs sont des médicaments, et comme tout autre médicament, il ne faut pas les partager.

3. Quels sont les élèves pouvant garder sur eux leur inhalateur de soulagement?

Les élèves qui ont obtenu l’autorisation de leurs parents ou tuteurs de le faire, car ces derniers estiment que leur enfant sait à quel moment et pour quelle raison il doit prendre son inhalateur de soulagement.

4. Quels sont les symptômes courants de l’asthme?

La toux, la respiration sifflante, l’essoufflement, l’oppression thoracique et la production de mucus.

5. Que dois-je faire si un élève a de la difficulté à respirer?

Si un élève de votre classe tousse, a de la difficulté à respirer, a une sensation d’oppression thoracique et une respiration sifflante, incitez-le à prendre son inhalateur de soulagement ou administrez-le-lui*. Surveillez la présence d’un soulagement des symptômes et avisez les parents ou tuteurs.

*Si l’élève n’a pas d’inhalateur de soulagement, composez le 911.

6. Comment puis-je savoir si l’élève fait une crise d’asthme, et que dois-je faire?

Un élève ou toute personne qui fait une crise d’asthme présente les signes suivants :

  1. toux, respiration sifflante, oppression thoracique, difficulté à respirer ou respiration rapide;
  2. respiration difficile et rapide;
  3. incapacité d’exprimer des phrases complètes;
  4. coloration bleue ou grise des lèvres ou des ongles;
  5. rétraction de la peau du cou ou du thorax à chaque inspiration (courant chez les très jeunes enfants);
  6. anxiété, désorientation et grande fatigue.

Ce qu’il faut faire :

  1. Administrer immédiatement un inhalateur de soulagement à action rapide (généralement bleu);
  2. COMPOSER LE 911 pour demander une ambulance. Si possible, rester auprès de la personne;
  3. Si les symptômes persistent, continuer d’administrer l’inhalateur de soulagement toutes les 5 à 15 minutes jusqu’à l’arrivée des secours;
  4.  
    En attendant l’arrivée des secours :

  5. Asseoir la personne en laissant reposer ses bras sur une table (ne pas l’allonger à moins qu’il ne s’agisse d’une réaction allergique qui met sa vie en danger);
  6. Rester calme, la rassurer et demeurer auprès d’elle;
  7. Avertir la famille ou la personne à joindre en cas d’urgence.
  1. Qu’est-ce qu’un déclencheur?

Un déclencheur est quelque chose qui peut aggraver l’asthme. En milieu scolaire, les déclencheurs sont les suivants :

  1. virus (rhume);
  2. poussière ou acariens;
  3. moisissures;
  4. squames d’animaux;
  5. marqueurs parfumés;
  6. produits de nettoyage;
  7. parfums;
  8. lotions pour le corps parfumées;
  9. réparations dans l’école pendant que les élèves et le personnel y sont présents.
  1. Quels sont les signes d’une aggravation de l’asthme?
  1. Si l’élève utilise son inhalateur de soulagement au moins quatre fois par semaine (vous le voyez l’utiliser au moins une fois par jour, et ce, durant toute la semaine).
  2. Si l’élève présente des symptômes d’asthme comme la toux, la respiration sifflante et l’essoufflement au moins quatre jours par semaine.
  3. Si l’élève est plus fatigué que d’habitude (peut-être parce qu’il tousse la nuit ou présente d’autres symptômes d’asthme).
  4. Si l’élève a de la difficulté à faire du sport ou d’autres activités physiques ou à jouer d’un instrument à vent, il se peut que son asthme ne soit pas bien maîtrisé.

Aviser les parents ou tuteurs si vous constatez ces situations. Il se peut que l’enseignant soit la première personne à se rendre compte que l’asthme n’est pas maîtrisé, et en le signalant aux parents, vous contribuez à la prise en charge de l’asthme avant qu’il ne s’aggrave au point de devenir non maîtrisable.

  1. Les élèves asthmatiques devraient-ils pouvoir faire de l’exercice?

Bien que l’exercice puisse être un déclencheur de l’asthme, il est important pour tous d’en faire. Il y a cependant quelques règles à suivre :

  1. rappeler à l’élève de commencer chaque séance d’exercice par une période d’échauffement de 10 à 15 minutes et de la terminer par une période de récupération;
  2. certains élèves devront peut-être prendre leur inhalateur de 10 à 15 minutes avant de faire de l’exercice;
  3. se tenir au courant des conditions atmosphériques, c’est-à-dire de la présence de températures extrêmes ou de smog. Si nécessaire, l’élève pourrait devoir faire sa séance d’exercice à l’intérieur ou sortir à un autre moment de la journée, lorsque les conditions atmosphériques sont meilleures;
  4. si un élève est aux prises avec des symptômes d’asthme au début d’une séance d’exercice :
    1. il se peut qu’il doive prendre son inhalateur de soulagement et attendre que les symptômes s’atténuent;
    2. s’il présente des symptômes d’asthme pendant la séance d’exercice, il doit s’arrêter jusqu’à ce qu’il se sente mieux.

Si un élève a de la difficulté à faire de l’exercice, en aviser ses parents ou tuteurs